Expérimenter la cuisine moléculaire : par où commencer ?

Publié le : 15 septembre 20204 mins de lecture

De nombreuses techniques culinaires furent créées dans le monde afin d’offrir un large choix de recettes. La science a aussi contribué à cette évolution de la gastronomie en mélangeant la cuisine et des méthodes purement scientifiques. D’où, la gastronomie moléculaire a fait son apparition. Mais, comment s’initier à la cuisine moléculaire ? Ainsi, pour expliciter les bases de la cuisine moléculaire, revoir ses techniques et les ustensiles essentiels à ses pratiques s’avère indispensable.

Qu’est-ce que la cuisine moléculaire ?

La gastronomie moléculaire est définie par l’association de la cuisine et de la science. En effet, dans cette discipline purement chimique, le chef cuisinier utilise des ustensiles inhabituels, dignes d’un laboratoire, pour préparer un plat. Elle existe depuis quelques années, néanmoins, les gens ne sont pas habitués à la pratiquer. Les industries alimentaires l’emploient majoritairement pour conserver et colorer ses réalisations. En effet, elle met en jeu la microbiologie alimentaire, la physique et la microbiologie. Aujourd’hui, grâce au grand chef culinaire, la pratique de cette discipline devient à la mode. Les bases de la cuisine moléculaire reviennent donc à associer la science et la gastronomie.

Quels sont les ustensiles à procurer pour la cuisine moléculaire ?

Les bases de la cuisine moléculaire se résument sur l’utilisation des ustensiles assez spéciale. Les techniques se fondent donc sur des méthodes exceptionnelles citées ci-après. D’abord, la différence de solubilité des éléments chimiques engendrés par les ampoules à décanter crée deux gouts distincts à partir d’une seule substance. Ensuite, les thermoplongeurs cuisent à une température précise les aliments. De plus, opter pour un siphon se révèle indispensable pour concocter parfaitement les mousses et les sauces, ou préparer de la crème chantilly. Il y a aussi les seringues hypodermiques, utilisées dans certaines tâches. Ainsi, la qualité de ces réalisations en cuisine moléculaire se base donc sur l’utilisation des matériels appropriés.

Quelques noms de recette de la cuisine moléculaire

La gastronomie moléculaire n’en manque pas de recettes. En guise d’exemple, quelques-uns vont être cités ci-après. La salade Caesar Revisitée, et le bulle de melon et jambon de Parme sont des mets pour l’entrée. De plus, la technique de cuisine moléculaire permet de réaliser des cocktails comme le mojito Espuma. Elle peut aussi aider à fabriquer de bons plats tels que les cannellonis de poivron rouge et le cœur de saumon confit et spuma de coco. Et enfin, concernant les desserts, il y a la mousse tiède au malabar et le caviar de Mûre-Cassis. Ce ne sont que des idées pour débuter dans le domaine, d’ailleurs beaucoup de recettes se trouvent sur le net.

Comment maîtriser l’agar-agar ?
Faire son foie gras maison : matériel et guide

Plan du site